Loading...

De la forêt humide au mur végétal

Lors de mon voyage en Guadeloupe, j’ai eu la chance de rencontrer un guide formidable avec qui j’ai découvert le monde fabuleux des forêts humides. Aussi appelée la forêt de la pluie, c’est un milieu protégé fascinant et qui présente des centaines d’espèces végétales étendues sur des milliers d’hectares. A mesure que je progressais dans ma randonnée, chaque élan de curiosité était étanché par mon guide qui connaissait tous les recoins de cette forêt luxuriante et chaque élément qui faisait l’objet de ma curiosité était expliquait avec un sens de la précision et une telle connaissance, qu’elle venait à combler toutes mes attentes en tant que paysagiste.

Qu’est -ce que la forêt humide ?

C’est un écosystème très riche dans lequel tous les éléments qui la composent, communiquent, se dispersent et se transmettent de l’énergie. On la trouve essentiellement dans les climats chauds et humides. Dite également hydrophile, elle se compose d’une végétation étagée qui résulte de la concurrence pour l’espace et la lumière. On y trouve des arbres de plus de 30 mètres de haut, recouverts de nombreux épyphites (les épiphytes sont des plantes qui poussent en se servant d’autres plantes comme support. Il ne s’agit pas de plantes parasites car elles ne prélèvent rien au détriment de leur hôte. Source Wikipédia) et de lianes, donnant l’aspect d’un véritable jardin suspendu !  A moins de 15 m, on y trouve des fougères et nombreuses variétés d’orchidées sauvages. La diversité floristique y est considérable !

 

©symbiosecaraibes

De la forêt humide au mur végétal

Sachez que cet écosystème tropical nous le retrouvons nous aussi aujourd’hui dans les pays occidentaux,  dans ce qu’on nomme les jardins verticalisés ou murs végétaux. IL y a quelques années, le spécialiste des plantes des forêts tropicales humides et célèbre botaniste et inventeur du mur végétal Patrick Blanc a eu l’idée ingénieuse d’utiliser les murs de nos villes comme « support » vertical. Ceux-ci viennent tout simplement remplacer les arbres, rochers ou falaises sur lesquels les plantes s’installent et se développent afin de capter l’énergie lumineuse dans les forêts humides.

Pour reproduire cet écosystème dense, et obtenir un mur vivant et « libres », on distinguera deux types de systèmes :

  • Les systèmes grimpants : traditionnels, ils sont composés de végétaux grimpants que l’on plante dans le sol et qu’on laisse se développer contre un mur ou un grillage.
  • Les systèmes suspendus : C’est celui que l’on connaît le plus communément sous le nom de mur végétal. Il revient à placer directement les plantes dans le mur. Concrètement, il s’agit de tapisser la façade de divers supports en vinyle, en feutre ou en toile. Les plantes sont ensuite installées à différentes hauteurs, tandis qu’un dispositif assure l’arrivée et l’évacuation de l’eau.

 

Enfin dans la construction d’un mur végétal, on prendra surtout en compte l’orientation, l’exposition aux intempéries et au vent, le fait qu’il s’agisse d’une paroi intérieure ou extérieure et on choisira  enfin un système d’irrigation appelée  système hydroponique par percolation . La culture hydroponique est une technique de production hors-sol, cela signifie que les racines des plantes en système hydroponique  ne plongent pas dans leur environnement naturel (le sol), mais dans un liquide nutritif.

Quels sont les avantages du mur végétal ?

  • Tout d’abord sa fonction ornementale. Agréable à la vue, elle permet en outre de dissimuler un mur disgracieux. En exploitant totalement l’espace dans un petit jardin ou dans une cour, elle accentue aussi le côté verdoyant du lieu. Il sert également de séparation et à délimiter les lieux.
  • Ecologique : C’est un anti-polluant. Les murs végétaux contribuent à filtrer les particules fines. Ils abaissent le taux de CO2 et de COV (Composés Organiques Volatils) en les captant par les feuilles.
  • Isolante : Une couche d’air est présente entre le cadre métallique et le mur du bâti permettant ainsi l’isolation phonique et thermique
  • Evolutive : le jardin vertical offre la possibilité de voir évoluer les pousses, les floraisons, ou encore de rajouter à sa guise des espèces, que ce soit à l’extérieur, dans un salon, ou encore dans une salle de bain…
  • Economique : en diminuant la facture d’énergie grâce à sa qualité isolante.

N’hésitez donc pas à me contacter, je me ferais un plaisir de vous accompagner dans un projet de construction de mur végétal.